La question du salaire des traders est bien trop intrigante pour être laissée de côté. Beaucoup pensent bien évidement que le trader ne saurait que bien gagner sa vie vue que son activité est basée sur la spéculation et la manipulation de fonds. Mais il ne faut pas trop rêver ; ces professionnels des valeurs financières bénéficient d’un système de paiement complexe et variable selon la place boursière ou la banque pour laquelle ils travaillent.

Un trader peut gagner de 40 000 euros (pour les débutants) à 150 000 euros (pour les professionnels expérimentés) par an.

En France, cette activité est très encadrée et les traders bénéficient donc de salaires très moyens, comparé à combien gagnent les traders britanniques ou américains. Nous vous proposons de découvrir dans cet article quel est le salaire des traders selon les différentes circonstances, mais avant disons un mot sur le métier du trader.

Que fait un trader concrètement ?

S’il est vrai que les termes « trading » et « trader » sont très utilisées depuis quelques années, il est toujours difficile pour certaines personnes de cerner ce à quoi cela correspond exactement.

Le marché financier, est la notion qui permet de mettre en avant le métier de trader et de mieux le comprendre. Inspiré de la langue anglaise, le terme trader se rapporte aux échanges et au commerce en général. Il est donc utilisé pour qualifier les négociateurs de titres financiers sur le marché bancaire ou de la bourse.

Un trader travaille alors pour le compte d’une société de bourse ou pour un établissement de crédit. Par ailleurs, le développement des métiers en freelance a donné naissance à une catégorie de nouveaux traders travaillant à titre personnel.

Le salaire des traders selon la place financière et la banque où ils travaillent

Le salaire pourra varier selon les bourses sur lesquels le trader travail mais aussi selon la banque qui l’emploie.

Salaire d’un trader selon la place financière où il exerce

En fonction de la place financière sur laquelle il exerce son activité, le trader aura plus de chances de connaître du succès (et de gagner beaucoup d’argent). Un trader débutant travaillant dans une place boursière de renommée se retrouvera facilement avec le même salaire qu’un trader ayant 8 ans d’activité et exerçant dans un environnement moins favorable.

Wall Street : le paradis du trading

Située au cœur de Manhattan à New York City, le quartier de Wall Street occupe la première place au plan mondial. En plein cœur de cette place financière, se trouve la New York Stock Exchange (NYSE) qui est la première place financière au monde et le rêve ultime des traders. À Wall Street, le salaire annuel moyen d’un trader débutant est estimé à 93 000 €, sans compter les avantages et bonus qui pourront aller jusqu’à 180 000 €, soit bien plus que ce que gagnera jamais un trader exerçant en France.

Le trader expérimenté qui travaille à Wall Street sera évidemment plein aux as avec un salaire annuel moyen de 130 000 €, et des avantages chiffrés à plus de 3,5 millions d’euros annuels.

Par ailleurs, les traders qui exercent sur cette place financière ont un avantage énorme ce qui concerne les commissions car la bourse ne fixe aucun plafond et ne les encadre pas. Ceci dit, le trader pourra acquérir au fil des années et de ses expériences, des commissions de plus en plus exorbitantes.

NASDAQ

Juste derrière la NYSE, toujours à New York, il y le deuxième marché d’actions le plus grand des États-Uniset du monde par la même occasion – en volume traité qui est le NASDAQ.

Les 3 grandes bourses asiatiques

La Bourse de Tokyo (Tokyo Stock Exchange ou TSE) au Japon, la Bourse de Shanghai (Shanghai Stock Exchange ou SSE) en Chine, et la Bourse de Hong Kong (Hong Kong Stock Exchange ou SEHK) sont également des places de boursières de choix pour un trader de métier.

La City : l’eldorado européen

La City est le quartier des affaires le plus adulé par les traders européens. Elle regroupe de nombreuses banques et la bourse de Londres. Là-bas, les traders se font la part belle avec des salaires et des commissions largement au-dessus de la moyenne des autres pays européens.

Salaire d’un trader en fonction de la banque qui l’emploie

La Goldman Sachs : la banque vedette du trading

Dans le sillage new-yorkais, elle est la banque la plus prestigieuse et la plus sollicitée par les traders. La Goldman Sachs permet à ses traders de gagner jusqu’à 700 000 euros par an (hors bonus !!!) selon leur ancienneté. Ceci est d’autant plus incroyable qu’il faut bien se dire que la partie la plus importante de leur revenu sera constituée par les commissions et les bonus gagnés dans le cadre de leurs négociations.

Les banques françaises cherche encore leurs marques en matière de trading

Le trading français est encore à la traine avec des rémunérations assez minimes bien que variant d’une banque à l’autre. Ainsi, un trader français gagnera entre 150 000 et 290 000 euros par an mais bonus inclus. Voici un récapitulatif des meilleures rémunérations des traders par les banques françaises :

  • A la BNP, le salaire annuel peut atteindre 291 000 € ;
  • A la Société Générale, le salaire annuel peut atteindre 200 000 €.
  • Le Crédit Agricole peut rémunérer ses traders à hauteur de 150 000 € par an ;
  • Chez Natixis, un trader peut gagner annuellement 142 000 € par an ;

Il faut noter que les salaires des traders sont encadrés en France. Ce qui signifie que les montants reversés aux traders comprennent tous les bonus et avantages glanés dans l’exercice de leurs fonctions. Bien loin du système de paiement de Walt Street, de la City ou des autres places de marché prisées dans le monde du trading, qui n’encadrent pas les commissions et permettent aux traders de gagner des montants exorbitants.

Salaire du trader selon son expérience

Salaire d’un trader débutant

Vous êtes novice dans le métier, la première chose à faire est de ne pas vous laissez emporter par les stéréotypes qui attribuent au métier de trader que l’argent coule à flot comme dans les films sur le trading. Sachez que vous devez travailler dur pour gagner beaucoup d’argent, comme dans tout autre métier. Il faut bien garder à l’esprit que dans 75% des cas, les investisseurs perdent de l’argent au cours d’une négociation de CFD (en français : Contrat sur la différence) avec le fournisseur.

Le trader junior gagne en moyenne 40 000 euros par an car ses capacités de négociation et d’anticipation sur la fluctuation des cours ne sont pas encore excellentes.

Salaire moyen d’un trader expérimenté

Un trader qui a de l’expérience gagne forcément mieux qu’un débutant car le salaire est fonction du savoir-faire. Le salaire n’inclus bien entendu pas les avantages qui eux constituent la partie variable et généralement la plus importante du revenu du trader. Par ailleurs, il faut noter que le salaire du trader est fonction de la banque pour laquelle il travaille ou de la place boursière sur laquelle il exerce.

Le trader senior pourra espérer gagner entre 120 000 et 700 000 € de salaire fixe selon les différents paramètres énoncés ci-dessus.

Le trading indépendant : bon plan pour l’avenir

Se lancer à son compte : pourquoi pas ? Le trading indépendant répond de plus en plus aux exigences des professionnels de la finance disposant de moyens suffisants pour investir personnellement. En effet, le salaire des traders ayant baissé suite aux nombreuses réformes appliquées à l’activité, investir à son compte pourrait être un bon plan pour un expert en la matière, mais cela n’exclut pas les possibilités de réaliser des pertes.

Dans ce métier, 10 % de traders s’enrichissent au détriment des 90 % qui connaissent des échecs dus à leur manque de tact et d’habileté.

L’activité de trading en bref

Le trading consiste en l’achat et la revente des titres financiers. La plus grande préoccupation du trader est d’acheter à prix bas, et pour cela il doit avoir des capacités d’anticipation et de prévision d’une éventuelle hausse ou baisse des valeurs financières. Le but recherché étant un investissement rentable, le trader doit mettre un accent particulier sur la fluctuation des cours de valeurs.

C’est un métier qui nécessite non seulement beaucoup d’expertise, mais aussi un savoir-faire irréprochable.

Pour réussir sa mission et être bon dans son métier, le trader doit être à l’écoute de l’évolution de l’économie mondiale, glaner des informations sur les variations des cours de change des différentes monnaies en bourse. Il doit aussi rester connecté à l’évolution du marché-mondial et avoir les qualités suivantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *